L’intérieur idéal d’Aurélie, architecte d’intérieur à Marseille

Mon intérieur idéal, par Aurélie Renuy, architecte d'intérieur à Marseille

L’intérieur idéal d’Aurélie, architecte d’intérieur à Marseille

Par Aurélie Renuy, architecte d’intérieur à Marseille

« Accueillant et chaleureux, mon intérieur idéal est lumineux, avec de grandes ouvertures vers l’extérieur. Voilà qui n’est pas très original, n’est-ce pas ? Je vous rassure, mon habitat rêvé ne se limite pas à ça !

Là où je me distingue, c’est dans mon goût pour les intérieurs atypiques, pour ne pas dire imparfaits ! Rien ne m’inspire davantage qu’une vieille bâtisse à moderniser ou un appartement sous les toits aux angles tarabiscotés. Leurs imperfections me parlent autant que les traces de leur passé.

J’envisage ces espaces comme des terrains de jeux. Leurs contraintes sont en réalité autant d’atouts qui m’aident à (re)donner une âme aux lieux. J’apprécie particulièrement les matériaux nobles et naturels, comme le bois et la pierre. Dans cette optique, j’aime exploiter des éléments existants. Plutôt que de travailler avec du neuf, je vais toujours chercher à valoriser un vieux parquet ou quelques carreaux de ciments, même défraichis.

Je joue ensuite avec les couleurs, par touches ou en grand format. Elles véhiculent des humeurs, transmettent des sensations. Au-delà de leur dimension émotive, elles me sont très utiles pour délimiter ou donner une identité aux espaces.

Dans mon intérieur idéal, du mobilier de famille côtoie des pièces design, des souvenirs de vacances cohabitent avec des accessoires hyper tendances. Du mélange avant toute chose donc ! Pas pour se faire plaisir, enfin pas seulement, mais aussi et surtout pour refléter la personnalité des occupants.

Ah oui, j’oubliais, un intérieur dans lequel on se sent bien est un intérieur facile à vivre. C’est une évidence, et pourtant : rares sont les habitats dans lesquels les circulations sont naturelles, où chaque meuble, chaque objet est à sa juste place ! Un bel espace ne vaut rien s’il est mal occupé. Un intérieur ne se regarde pas, il se vit !

Créative mais aussi très cartésienne, je mets toujours cet équilibre au cœur de ma réflexion. Le résultat idéal en est un intérieur qu’on n’a pas envie de quitter ou qu’on a toujours plaisir à rejoindre, c’est selon… Si on peut y admirer un beau coucher de soleil sur la Grande Bleue, c’est évidemment encore mieux ! »

 

d
Sed ut perspiclatis unde olnis iste errorbe ccusantium lorem ipsum dolor