Votre projet déco

Le claustra : la cloison qui ne cloisonne pas

10:41 12 janvier dans Conseils déco
0 Commentaires

Pour séparer deux espaces avec élégance, la cloison ajourée, autrement dénommée claustra, est la solution déco qui a le vent en poupe.

Un peu d’histoire pour commencer. On trouve des claustras rudimentaires en pierre aux fenêtres des certains monuments dès la Haute Antiquité, comme dans les temples égyptiens anciens. Très utilisées dans la Rome antique, pour fermer les fenêtres, les claustras séparent alors l’intérieur et l’extérieur des bâtiments en empêchant les hommes et les animaux de rentrer tout en créant des jeux de lumière appréciés. Elles peuvent également servir à porter des vitres qui étaient encore de dimension assez réduite à l’époque par rapport à la grande taille des fenêtres. Les claustras se perpétuent dans l’architecture du Moyen-Age où elles évolueront vers les remplages des fenêtres gothiques par exemple. Elles donneront aussi naissance aux moucharabiehs, typiques de l’architecture orientale, qui permettent de fermer des espaces intérieurs en laissant passer la ventilation, et qui sont connus pour permettre de voir sans être vu.

Aujourd’hui, le claustra permet d’agencer les espaces, intérieurs comme extérieurs d’ailleurs, avec une liberté totale ! De fait, une cloison ajourée se pose et se dépose en un tour de main (ou presque), loin des contraintes inhérentes à la réalisation d’une cloison « pleine ». Contrairement à cette dernière, le claustra laisse évidemment passer la lumière, la chaleur (ou la fraîcheur) et le son (agréable ou non). Bref, c’est un dispositif qui a les qualités de ses défauts.

En bois, en métal, en plastique ou en béton, le claustra s’adapte parfaitement aux intérieurs contemporains. Avec ses motifs géométriques ou floraux, d’inspiration art déco, asiatique ou africaine, la cloison ajourée véhicule une élégance intemporelle, sans parler de ses fonctionnalités. Elle permet ainsi de délimiter un espace, qui restera toutefois connecté avec le reste de son intérieur. Fixe ou amovible, elle permet en outre d’agrandir une pièce ou au contraire de préserver une intimité. Idéale pour, par exemple, pour circonscrire une salle d’eau dans une suite parentale ou pour créer une entrée lumineuse dans une pièce de vie.