Votre projet déco

Montpellier, terrain de jeu des architectes contemporains

14:03 03 janvier dans Découvertes
0 Commentaires

Si Montpellier vaut le détour pour son architecture médiévale et classique, elle est aussi une destination de premier plan pour son architecture contemporaine.

En 2016, Montpellier a échoué en finale des prestigieux Urbanism Awards. Remis par The Academy of urbanism, le trophée aurait désigné la préfecture héraultaise « Capitale européenne de l’urbanisme ». Un échec qui sonne comme une victoire, si on en juge par la reconnaissance acquise par la ville dans le cadre de ce concours international.

Et pour cause ! Montpellier est un catalogue d’architecture contemporaine à ciel ouvert, dont les pages ont été écrites pat les plus grands noms !

Mention spéciale, d’abord, pour le quartier d’Antigone, qui a fait entrer la cité occitane dans une nouvelle ère urbanistique. Construit dans les années 80 sous la houlette de l’architecte espagnol Ricardo Bofill, cet ensemble forme un axe piétonnier d’un kilomètre de long, ponctué de six places. Unissant le centre ancien au fleuve, Antigone fait écho, comme son nom l’indique, à l’architecture antique. Régis par la loi du nombre d’or, les rapports entre plan horizontal et éléments sculpturaux donnent tout leur sens aux notions de symétrie et de perspective. On notera également la combinaison des plans circulaires et carrés, ainsi que l’ornementation renvoyant aux origines de la tradition architecturale méditerranéenne.

La Folie divine

En ce début de XXIe siècle, c’est le quartier Port-Marianne qui regroupe les réalisations les plus remarquables. André Fainsilber, René Dottelonde, Claude Vasconi, Rob Krier et Nicolas Lebunetel, Christian de Portzamparc, Jean Nouvel, François Fontès ou encore Antoine Garcia-Diaz sont autant d’architectes de renom ayant apporté leur pierre à l’édifice.

Dernière inauguration en date, « la Folie divine » : un l’immeuble de neuf étages s’élevant tout en courbes au-dessus des jardins de la Lironde. A quelques encablures, « le Nuage » de Philippe Starck est une bulle de 3 000 m2 (dans tous les sens du terme), abritant équipements et services.

L’Arbre blanc

Imaginé par l’architecte japonais Sou Fujimoto, en partenariat avec Nicolas Laisné et Manal Rachdi, « L’Arbre blanc » est le projet qui suscite actuellement l’enthousiasme à Montpellier ! Livré ce premier trimestre 2018, cet immeuble de 57 mètres de haut se distingue par l’articulation remarquable de ses balcons terrasses, qui semblent défier les lois de la gravité dans une grande délicatesse.

 

Pour tous vos projets de décoration & architecture d’intérieur dans l’Hérault, contactez l’agence MH DECO de Montpellier.

Nolwenn Kersanté : 09 70 73 11 15

___________________________________________________________________________________________

Un hôtel de ville signé Jean Nouvel

Vaste cube de verre et d’aluminium posé à l’intersection de Port-Marianne et du centre ancien, le nouvel hôtel de ville, a été inauguré en 2011. Bâti en bordure du Lez, ce parallélépipède haut de 40 mètres, dominant un parvis de 120 mètres, a été conçu par Jean Nouvel et François Fontès, « tel le bâtiment phare d’une ville portuaire ». Entre autres particularités « durables », il accueille une centrale photovoltaïque de production d’électricité parmi les plus importantes de France.

___________________________________________________________________________________________